Accéder directement au contenu
Hello world

Hello world est un projet de performance à la frontière entre art numérique et récit autobiographique.
La recherche présentée se structure sur la peur que j’éprouve à la vue des drones, notamment du fait de leur double identité : à la fois arme de guerre et jouet pour enfant. Ils sont de plus en plus présents dans nos paysages, nos rues, nos parcs, lors de nos manifestations, surtout depuis la crise sanitaire où on les a vu opérer comme un moyen de contrôle de la population.
L’image de la guerre n’est plus un événement lointain, elle prend la métaphore d’un oiseau. Je me suis rendu compte que je n’arrivais pas à m’imaginer un espace de confort dans lequel je me sentirais serein en leur présence, alors même qu’ils sont censés me protéger. Partant de ce constat la création s’appuie sur notre histoire contemporaine, dans les fait divers ou de témoignages récoltés pour chercher des éléments de réponses : espace de protection lors de la peste noire, constituions d’espaces safe pour des personnes opprimé·es workshop d’auto-défense ou l’hacktivisme...

Comment les situations politiques nous ont-elles conduit à repenser nos espaces de sureté ? Comment la technologie a modifié notre rapport à l’espace publique et à la nature ?
Hello world est une pièce solo dans lequel je jouerai mon propre rôle. Sur scène, je suis accompagné d’un drone que j’ai programmé pour qu’il reconnaisse mon visage et me suive là où je me déplace. Ce qui m’intéresse pour la recherche c’est d’utiliser le drone originellement arme de guerre pour en explorer la théâtralité. J’ai pour projet d’écrire plusieurs scènes à partir de la matière collectée : interpréter un ancêtre qui a survécu à la peste noire, projeter des vidéos issues d’interviews, me plonger dans une réalité virtuelle pour y chercher des réponses, faire une séance de workshop d’autodéfense etc.

Hello world est soutenu par le ministère de la culture Française dans le cadre du programme CHIMERES au Lieu Unique - Nantes et a bénéficié de l’aide à l’écriture de l’association Beaumarchais-SACD.
Résidences au libitum Adlib’ production - Vaugine (FR), La fabrique de théâtre - Framerie (BE), La Bellone - Bruxelles (BE), CAMPO/Victoria (BE) - la Ménagerie de Verre (FR), Ateliers Mommen (BE)
Réalisé avec l’aide de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Service général de la création artistique - Direction du Théâtre.
Maxime Arnould est accompagné par Entropie Production.
Création 2023.

Contact

General manager
Pierre-Laurent Boudet
pierlo.boudet (at) entropieproduction.be
+32 484 650 830
Administrative manager
Anaïs Bastin
anais.bastin (at) entropieproduction.be
+32 2 642 20 57
Production manager
Rocio Leza
rocio.leza (at) entropieproduction.be
+32 4 77 05 58 81
Production manager - Projet Quartier Vincent Glowinski
Laura Ughetto
laura.ughetto (at) insas.be
Webmaster
Abel Poucet

Entropie Production est sous contrat programme avec le Ministère de la Culture de Fédération Wallonie Bruxelles et est soutenu par Wallonie Bruxelles International

En résidence administrative au Théâtre Varia
Rue du Sceptre 78
1050 Bruxelles - BE

Subscribe to our mailing list

* indicates required